Prestations

Cette rubrique détaille les différents travaux que je peux réaliser sur un texte en fonction du niveau de correction qu’il nécessite et en fonction de vos besoins.

Dans l’idéal, pour qu’un texte présente une qualité irréprochable, la correction doit se dérouler selon trois étapes :
– la préparation de copie ;
– la correction ;
– la relecture.

La préparation de copie

Il s’agit de l’étape de correction la plus longue et la plus délicate dont voici les diverses tâches :
– la correction à proprement parler (fautes de frappe, orthographe, grammaire, syntaxe, typographie, ponctuation…) ;
– la vérification de la véracité des informations (faits énoncés, dates, lieux…) [À la demande de l’employeur] ;
– le contrôle de la logique et du sens du texte (s’assurer, par exemple, de l’unité dans les noms propres).

Je peux également être amenée à reformuler des phrases trop longues, aux tournures alambiquées ou maladroites (répétitions, mots mal choisis…), ou encore intervenir dans la réorganisation de paragraphes mal agencés.

Lors de ces reformulations, j’essaie, autant que possible, de conserver le style d’origine. Mais rien ne vous empêche de refuser les modifications que j’ai apportées : il ne s’agit que de propositions.

Lors de cette étape de « préparation de copie », en principe, le texte n’a pas encore été mis en page (texte brut sur Word, par exemple). Il peut s’agir d’un manuscrit qui n’a pas encore été numérisé. Si tel est le cas et que vous souhaitez que je le tape avant d’en faire la correction, merci de le préciser lors de la demande de devis dans le champ « Votre message ». Le tarif sera fonction de la lisibilité du document.

Correction

Cette étape n’a lieu, en principe, qu’une fois que la préparation de copie a été effectuée. Elle consiste à détecter les erreurs ayant échappé à la première correction.

À ce stade, le texte a été mis en page. Le correcteur doit alors également vérifier qu’il n’y a aucun problème à ces niveaux :
– illustrations (s’il y en a) mal placées ;
– pagination ;
– sommaire ;
– organisation des paragraphes ;
– unité dans la taille, la couleur, la police des titres ;
– etc.

Relecture

La troisième et dernière étape de la correction consiste à effectuer une ultime vérification pour éliminer les dernières erreurs et anomalies qui échappent inévitablement à l’œil humain. À l’issue de cette dernière révision, vous êtes assuré d’obtenir un texte exempt de toute faute. (Et plus particulièrement si vous avez fait appel à trois correcteurs différents !)

 

 

Les règles typographiques que j’utilise par défaut sont issues du Lexique des règles typographiques en usage à l’Imprimerie nationale. N’hésitez pas à me prévenir lors de la demande d’un devis si vous souhaitez que j’utilise d’autres règles qui vous sont propres.